ABDELLAH TAÏA M'A-T-IL ABANDONNE?

Publié le par ANTONIO MANUEL

J'écrirai jusqu'à y laisser ma peau. Devoir vendre les livres qu'il me reste et trahir les secrets de ceux qui m'ont aimé.

La vie ordinaire, ma vie, est trop morne, trop obscure, ingrate. Absconse, je ne comprends pas sa destinée.

Le sourire d'un lecteur, caressant, ses yeux reconnaissants, un simple mot d'encouragement et la réalité, soudain, devient intelligible.


Je ne veux pas m'ensevelir dans le néant de l'existence.

 

Abdellah m'a tendu la main. Sans doute en prononçant mon seul prénom a-t-il dû croire s'être mépris? Mais en me promettant l'avenir en une couche inextricable cousue de l'étoffe de nos mémoires et de notre actualité, c'est à moi qu'il adressait le vœu d'être ma moitié d'ange et ma route céleste.

L'ai-je mal compris? Blessé? Déçu? Désorienté?

 

Maigrir rend mon corps rance, pourrit mes sentiments. Je ne suis pas fait pour me déplaire ni pour me vaincre. J'ai engagé ma subsistance dans un combat bien inégal dont la perte seule peut m'abstraire.

Le poids est une histoire de foi en la permanence d'une espérance. Chaque kilo perdu allège la nacelle, hisse la montgolfière dans une orbe de certitude: l'aventure d'une écriture.

 

Il était une fois un grand amour: de vous à moi, de moi à vous, une fois pour toutes, je le confesse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
<br /> Cher Antonio,<br /> Merci de m'avoir fait lien sur ton blog, puis-je faire un article sur ton texte ?<br /> Bien à toi.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Bonjour Drinou,<br /> Bien sûr que tu peux écrire un article sur mon texte. Il m'est très agréable de constater que tu me lis toujours.<br /> Je t'embrasse,<br /> Antonio.<br /> <br /> <br />
P
<br /> Cette fragilité toujours. Une mélodie. Et la certitude d'un ailleurs qui manque au-dedans même de l'écriture.<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Antonio Manuel, vous écrivez avec grâce.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Pourquoi retrouve-t-on Abdellah Taïa tout au long de ce blog?<br /> Quel rapport avec toi?<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> TRès cher Antonio<br /> Les mots que tu écris montre une grande souffrance, dans ton corp et dans ton coeur,te lire oui mais comment t'aider dans la réaliter de ta vie.Je me sent impuissante malgré notre grande<br /> Amitié.<br /> Je t'embrasse très fort.<br /> Jeannette<br /> <br /> <br />
Répondre