MON DERNIER RECIT 32 ( EXTRAIT )

Publié le par ANTONIO MANUEL

Dans "je", il y a le jeu. Entre les autres et soi. Entre tous les autres et soi. Entre les autres en soi.
Sais-tu quand je  mourrai?
J'interroge ainsi ma solitude au pluriel indénombrable. Peut-être l'un de vous me répondra-t-il d'une métaphore absconse qui contiendra le monde entier, le savoir en soi universel, et que je ne pourrai l'entendre.
Peu importe. La durée a fini d'exister. Je marche au long des rues, lentement, pas après pas, et dans ma tête j'écoute la parole se dérouler sans fin. Soliloque interminable où s'invente un scénario. Une autre vie. J'y crois. Je n'y crois pas. J'attends.
Tandis que l'espace sous mes pieds se dévide inlassable, une lettre reçue d'un écrivain célèbre, ce matin, se répète et j'en apprends un à un tous les mots. (... )
Il livre son coeur comme dans l'amour, dans le râle de l'orgasme, de la mort et dans la confession. C'est chaque fois comme un dernier récit. Comme s'il nous disait cette fois-ci tout. De lui. Et qu'il disparaissait dans la prégnance douloureuse d'une présence incandescente. Une étoile morte qui perdure. Le rêve sucré d'une douceur. La pureté d'une fantaisie poétique.
( ... )
Ma vie m'appartient mais je la cède, au soleil, au vent, au jour et à la nuit. Chaque seconde sonore m'éloigne un peu de moi. Je deviens quelqu'un d'autre. J'ignore ma véritable identité. Sur la ligne déchirée de ma destinée, je ne saurais situer l'instant présent qui n'est plus là déjà.
( ... )
J'apprends qu'il faut durer ou trancher vif le cordon qui nous maintient ici et maintenant.
S'extraire donc de l'immense utérus de la terre pour tomber dans l'inconnu de la mort au front et aux joues de marbre froid.
( ... )
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
je suis impressionné par cette force de l'écriture et de tes magnifiques réflexions ! je t'embrasse fort
Répondre
J
BONJOUR ANTONIO<br /> Ce titre "mon dernier recit"Chaque jour tu nous offre un extrait ou chacun de tes mots nous font apprécier ta présence,nous partageons tes angoisses et tes espoirs<br /> d'être compris et que l'ont partage ton amour de l'écriture.Et sache que chaque journée qui commence peut apporter l'espoir d'une vie meilleure.Je t'embrasse très affectueusement Jeannette
Répondre