MON DERNIER RECIT 26 ( EXTRAIT )

Publié le par ANTONIO MANUEL

La nuit précédant ma coloscopie, je fus réveillé à trois heures trente du matin. J'avais l'impression que des gamins espiègles et irrévérencieux s'amusaient à lancer des cailloux contre les volets. Dans le même temps, les voix nombreuses et fortes d'une conversation me parvenaient, entrecoupées de cris et de sanglots. Par moment, dans le silence montait la psalmodie d'une lamentation.

L'infirmière de nuit m'apprit, en suspendant à la potence deux nouvelles poches d'antibiotiques et une troisième pleine de spasfon et de debridat, qu'une vieille dame gitane était à l'agonie et que sa famille s'était rassemblée à l'extrémité du couloir de l'étage supérieur.

Je frissonnai. (...)


Peu après, dans ma chambre, un peu avant midi, ma gastroentérologue me tendait le cliché d'un cratère en fusion, un puits sanglant dont les parois laissaient apparaître de multiples polypes.

Elle m'expliqua avoir vu ce qu'elle voulait voir mais être néanmoins dans l'incapacité de se prononcer sur la nature exacte de la pathologie. Elle hésitait entre les diagnostics d'une recto-colite polypoïde qui nécessitait une colectomie. Le traitement par un autre immunosuppresseur risquait, en effet, de masquer ou de favoriser l'irruption de cellules cancéreuses, ou celui d'une maladie de crohn  qui exigeait une approche toute autre.

Dans l'indécision où elle se trouvait, elle décida de ma garder à l'hôpital sous surveillance médicale jusqu'au mardi suivant où une ambulance me transporterait à l'hôpital nord de Marseille. Là, une nouvelle coloscopie, mieux préparée, et l'assistance de sa collègue autoriseraient un diagnostic solide et un traitement approprié.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Mon cher antonio j ai atentu avec impassiance un nouvelle extrer de t ecris et je le devore encor une fois je t embrasse tres tres tendrement
Répondre
J
BONJOUR TRES CHER ANTONIO<br /> <br /> Quel plaisir de te retrouver sur ton blog malgré le soucis que te donne ta santé tu as toujours le courage d'y faire face et de l'écrire.Prend bien soin de toi je t'envoye des pensées positives et t'embrasse très fort Jeannette
Répondre