MON DERNIER RECIT 23 ( EXTRAIT )

Publié le par ANTONIO MANUEL

Il est vingt heures. J'entends dans le couloir depuis les chambres ouvertes sur leur fournaise toutes les télévisions, à fond, des personnes âgées un peu sourdes: une cacophonie que domine la voix forte d'une vieille dame qui parle seule depuis une heure.

Je me demande ce que je fais, parmi tous ces gens âgés, dans le service de médecine générale, avec un voisin qui dort depuis cinquante minutes en ahanant et les annonces mêlées, de fin de journal télévisé, de programmes inaudibles à venir peupler une nuit plus bruyante qu'en Cité Universitaire!

J'ai l'impression d'être en visite. Des gémissements proviennent de différentes chambres du couloir maintenant. Le son des téléviseurs a baissé mais je le perçois encore très nettement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
MON CHERE ANTONIO LORS DE TON HOSPITALISATION CHACUNE DE MES PENSER ETE POUR TOI JE TE SOUTIENDRAI JUSKAU BOUT DU MONDE TU EST KELKUN D EXTRA
Répondre
J
BONJOUR<br /> <br /> Nous devrions penser quelquefois à toutes ses personnes hospitalisées et qui souffrent,alors que souvent nous nous plaignons pour un rien Antonio je te souhaite du courage et de la patience pour continuer à faire face à ta maladie.Je t'embrasse Jeannette
Répondre