MON DERNIER RECIT 20 (EXTRAIT)

Publié le par ANTONIO MANUEL

Mon généraliste avait remarqué que j'avais un peu maigri ou bien c'est les manches courtes du tee-shirt que je portais qui exposaient la minceur de mes bras qu'ils n'avaient plus revus depuis l'été dernier. Je lui confirmai que j'avais bien maigri et lui exposai mes problèmes. Concluant qu'il me semblait avoir atteint le fond. Il me parla de ses deux fils qui avaient approximativement mon âge. L'un vivement intéressé par l'art, la science, la culture et avec qui, il lui était possible d'avoir d'intéressantes discussions. L'autre fanatique de V.T.T et de V.T.T exclusivement, intégré dans un groupe de personnes partant en vacances toutes ensemble et ayant ainsi trouvé un équilibre et un bonheur qu'il lui enviait.

Nous, lui, son second fils et moi, nous n'aurions jamais accès à cette simplicité de vivre. L'ingénuité, la joie extrême contenue dans l'instant, la camaraderie, la franche amitié, l'insouciance, nous ne les connaîtrions sans doute jamais. Il le déplorait, pour lui-même en premier. Mais ne pouvait qu'en dresser le constat.

Savoir cela, équivalait à devoir trouver soi-même sa raison d'être. Inutile, la psychanalyste. Impuissante. Voire néfaste. En moi, résidait ma vérité d'exister, l'énergie du désir premier qui m'avait livré un passage du néant à l'évidence d'être, soumis  aux dures lois de la condition humaine. Il me fallait découvrir cet élan, cette force de durer, ma volonté de devenir enfin celui que ma naissance avait programmé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
CHER ANTONIO<br /> Tu trouveras la sérénité dans ton écriture certainement de nouvelle passion pour les choses simple de la vie donne toi le temps de te reposer et ne sois pas trop exigent avec toi même.Je t'embrasse trés fort Jeannette
Répondre
G
mon beau antonio enfin un nouveau texte tu as raison il fo trouve la force de te battre et perseverai ds tes ecris qu on aime tam je t embrasse tres fort affectueusement guillaume
Répondre