MON DERNIER RECIT 15 (Extrait)

Publié le par ANTONIO MANUEL

J'écris. Maigrir n'y change rien. J'écris pour lutter contre le psittacisme du

quotidien, ce ressassement sans fin d'une réalité sans joie. Maigrir n'altère pas l'enlisement monotone des jours. C'est juste que je me sens un peu moins résistant face à l'usure du temps.

J'ai dû fuir l'appartement maternel du fait d'un harcèlement devenu insupportable de la part de ma mère en raison de mon alimentation lacunaire et de l'amaigrissement qu'elle provoque. Je ne m'en rends plus compte. Je suis persuadé que la balance affiche le même poids, toujours, excédentaire. Le poids d'un amour à ne savoir qu'en faire.

Ma sœur a pris le relais du sermon et de l'accusation de réduire progressivement mon alimentation de façon volontaire. Je ne manque pas d'appétit. C'est le goût de vivre qui s'est effacé rendant  caduc le plaisir de manger. Et anéantissant sournoisement toute velléité d'y remédier. Peut-être ma mère et ma sœur ont-elles raison de mettre en cause l'immunosuppresseur dont l'un des effets secondaires est la perte d'appétit. Associée aux multiples diarrhées, qui elles aussi sont susceptibles d'être un autre des effets indésirables éventuels du médicament, elle doit certainement me faire ressembler à l'homme qu'elles me décrivent, pendant presque parfait de la photo du corps décharné d'Isabelle Carot , que le  rôle de modèle pour une campagne d'affichage en Italie a propulsée sous les feux de l'actualité par le scandale suscité et son interdiction en France.
(...).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
mon chere antonio je tener a te souhaiter un tres tres bonne anniversaire j espere que cette anne sera benefique pour que tu soi enfin editer car tu a un vrais talent tres affectueusement guillaume
Répondre
L
Bonsoir Antonio,<br /> J'espère que jour après jour tu te sens un peu mieux que tu recommences à manger car il serait trop bête que tu soit trop faible pour écrire. Tu te priverais de ton plaisir et nous priverais de te lire avec tout autant de plaisir. Je t'embrasse très fort et te souhaite une douce nuit.
Répondre
J
Bonsoir cher Antonio, je te comprend très bien, je comprend ce que tu peux ressentir au plus profond de toi pour être passée par là et pour y être encore par périodes, je te souhaite d'aller mieux, que la maladie ne prenne pas le dessus, moi-même je suis descendue à 34,8kg cela fait 15 ans, j'ai encore des troubles alimentaires mais je ne suis jamais redescendue en dessous de 40kg. Si tu le souhaites, on pourrait échanger, discuter sur msn. A très bientôt. Je t'embrasse, Judie
Répondre
J
Hello Antonio,<br /> <br /> Courage<br /> <br /> JL
Répondre
G
mon chere antonio ne perd pas gout a la vie tu merite d etre heureux la gloire n est pas tres loin jusste a quelque pas il fo ce battre
Répondre