DERRIERE LA VITRE DU SILENCE 35

Publié le par ANTONIO MANUEL

Ne plus s'alimenter pour devenir léger comme la feuille de l'arbre emportée par le vent au gré de ses rafales...Jeûner pour délivrer l'âme du cachot du corps. Sentir le poids comme un fardeau dont l'abstinence nous libère. Attendre dans le froid du corps sevré de nourriture qu'un signe nous interpelle et que la mort advienne. Mais en attendant jêuner pour être dans l'ivresse de l'extrême légèreté, dans la prudente expectative de la dernière fatigue et des mouvements ultimes. Les yeux clos se souvenir du baiser sur le front le soir avant que le sommeil ne nous efface du monde de tous ceux là qui vivent encore intensément quand notre souffle apaisé, régulier, imperceptible nous entraîne dans un état de conscience modifié. Jeûner pour oublier qu'il est vitale de se nourrir et refuser de voir le soleil de l'aube qui point tandis que l'on pénètre dans la nuit. JEÛNER POUR MOURIR EN DIRECT.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Jeûner pour faire disparaître le corps et se transporter avec ivresse vers un monde où le materiel n'a pas sa place... Un monde où tout n'est que beauté, calme, luxe et volupté...<br /> Un monde sans formes, un mondes sans corps..
Répondre
F
non, je ne me suis pas trompée, j'ai suivi le lien proposé.<br /> <br /> Ne contribuez pas à maintenir l'auteur la tête sous l'eau par des remarques sur ses qualités littéraires, ce n'est pas la question.
Répondre
F
le titre de ce blog n'est pas moi et la boulimie ! peut être que fil fil, vous vous êtes trompé de cible ou de lien, alors je comprends mieux vos critiques ; mais ce blog intitulé derriière la vitre du silence est une très belle leçon d'écriture et de courage ! alors, fil fil, vous qui n'envoyez que des commentaires pour critiquer ou faire de la psychologie de comptoir ; apprenez à respecter l'autre et soyez plus serein avec vous même. Vos propos sont révélateurs d'une souffrance et votre anonymat de mail en est une preuve. Antonio, continuez à nous bouleverser par vos qualités littéraires et syntaxiques et bon courage ! affectueusement, vous à qui j'ai envoyé mon mail et merci pour votre réponse
Répondre
F
anorexie et boulimie sont intimement liés. Le titre du blog "moi et la boulimie" n'a pas de sens : la boulimie n'est pas une entité mais un mode de gestion des émotions, ce n'est pas immuable.<br /> <br /> Par contre, la dernière phrase "mourrir en direct" peut être perçu soit comme un appel au secours, soit comme un "chantage affectif", interpellant l'autre, sous entendu pourquoi ne faites vous rien pour moi. Mais c'est à soi, en soi de trouver la solution. Jeuner n'est pas une solution, puisque le réel problème n'est pas la nourriture. La nourriture n'est qu'un support, qui sert à combler.
Répondre
R
bonjour, je t'envoie plein d'ondes positives et je te dis merci pour tes si beaux textes et cette qualité d'écriture et de syntaxe qui me bouleversent et m'émeuvent ... n'oublies pas que l'être aimé et aimant est là et qu'il te tend la main ... avec toute mon affection, je t'embrasse.
Répondre