Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DERRIERE LA VITRE DU SILENCE 38

Sentiment de pénurie. Manque de mots pour éclairer le vide que j’éprouve. Diarrhées, migraines et lassitude. Le frère de ma belle-sœur est mort samedi d’un cancer qui l’a progressivement détruit, envahissant tout l’être, essaimant dans l’organisme ses...

Lire la suite

DERRIERE LA VITRE DU SILENCE 37

Je m’interroge beaucoup sur la fonction éventuelle de ma maladie comme si j’en étais responsable. De mon statut de patient, je passe, dans mes réflexions, à celui d’agent. La psychanalyse prête à toute pathologie quelle qu’elle soit un bénéfice. Je me...

Lire la suite

DERRIERE LA VITRE DU SILENCE 36

Tout a commencé par une émotion dont l’intensité excédait la cause : la contemplation fascinée de la beauté vouant toute tentative de circonvolution à l’échec. La carnation d’un visage, la courbe d’un nez, des lèvres ou des paupières, l’harmonie de l’ensemble,...

Lire la suite

DERRIERE LA VITRE DU SILENCE 35

Ne plus s'alimenter pour devenir léger comme la feuille de l'arbre emportée par le vent au gré de ses rafales...Jeûner pour délivrer l'âme du cachot du corps. Sentir le poids comme un fardeau dont l'abstinence nous libère. Attendre dans le froid du corps...

Lire la suite

DERRIERE LA VITRE DU SILENCE 34

Je pourrais faire miens les vers liminaires du poème Brise marine de MALLARME : « La chair est triste, hélas! Et j’ai lu tous les livres. » En ce jeudi 1ER novembre, jour de la Toussaint, mon ciel est « bas et lourd » et le vol des oiseaux se heurte violemment...

Lire la suite

DERRIERE LA VITRE DU SILENCE 33

Dans le chapitre 13 du Livre III, MONTAIGNE nous assure que la « Nature est un doux guide, mais non pas plus doux que prudent et juste. » La sagesse du philosophe humaniste qui consiste à observer les lois de notre Mère Nature afin de se préserver des...

Lire la suite